Foire Aux QuestionsFoire Aux Questions !

Que se passe t’il quand on vient voir un naturopathe ?

Quand on vient voir un naturopathe en rendez-vous, on prend conscience de la manière dont on vit : comment on dort, comment on mange, comment on gère nos émotions, notre stress.

En naturopathie, on considère l’être humain dans son ensemble : son corps physique, mental, ses émotions et son énergie.

En prenant conscience de qu’on est et fait, on est beaucoup plus présent dans ce qu’on fait au quotidien, ce qui est rare de nos jours où tout va toujours plus vite et où on court tout le temps !

Quelle est la différence avec la médecine allopathique ?

En médecine allopathique, la démarche est plus symptomatique, c’est-à-dire que les gens vont consulter car ils ont des symptômes (comme des maux de tête par exemple), et elle apporte une réponse à ce symptôme (un médicament contre la douleur par exemple dans ce cas de ces maux de tête).

En naturopathie, on va chercher la cause de la cause du problème, du symptôme (comme toujours pour cet exemple : « pourquoi a-t-il ces maux de tête de manière récurrente » ?).

L’allopathie et la naturopathie sont donc selon moi très complémentaires.

La naturopathie ne remplacent surtout pas la médecine allopathique notamment dans le cas des urgences médicales et des pathologies lourdes et graves, qui doivent rester exclusivement du ressort de la médecine allopathique ! La naturopathie est là en soutien, en complément. Par ses conseils en hygiène de vie, le naturopathe améliore le terrain général et par certains produits naturels ou techniques peut aider son client à supporter des effets secondaires de traitements, par exemple.

Qui peut prendre rendez-vous avec un naturopathe ?

TOUT LE MONDE !

En France, les occidentaux ont pour habitude de s’occuper de leur santé quand elle va mal… La naturopathie est proche des médecines orientales (chinoise, ayurvédique, …) qui considère qu’il est important de prendre soin de sa santé quand elle va bien afin qu’elle continue à aller bien. On est plus dans la prévention, à chercher à maintenir un équilibre au sein de notre corps.

On peut donc très bien voir un naturopathe sans être malade, pour faire un bilan et voir les petites choses à améliorer.

Mais la plupart du temps, comme c’est culturel, les personnes viennent après un ou plusieurs premiers signal d’alerte (migraine, troubles digestifs, troubles du sommeil, perte ou prise de poids, …).

Pour les cas un peu plus importants (maladies auto-immunes, maladie de Crohn, sclérose en plaques, cancers, …), on vient en complément de la médecine allopathique, pour booster les défenses immunitaires, stimuler le terrain , aider à mieux supporter les traitements qui peuvent être lourds et avoir des effets secondaires importants.

Jusqu’à quel âge peut-on consulter un naturopathe ?

Il est possible de consulter un naturopathe jusqu’à un âge avancé. L’essentiel étant que la vitalité du sujet soit bonne pour que la naturopathie s’applique. Si la vitalité baisse, cela peut limiter l’action du naturopathe mais il pourra toujours donner des conseils d’hygiène de vie et soutenir l’organisme, à côté d’un suivi médical le cas échéant.

La naturopathie peut-elle convenir à la femme enceinte ?

Oui, bien sûr. Le naturopathe peut conseiller la femme enceinte sur le plan nutritionnel, digestif, pour gérer sa fatigue, sa circulation.

Il est clair que dans l’optique d’avoir un enfant, il est important d’être dans le meilleur état de santé possible. Les parents peuvent faire un bilan de vitalité 6 mois à un an avant la grossesse. Ainsi, l’organisme de la maman et du papa sera optimisé et permettra au bébé en devenir de se développer avec un capital génétique de qualité pour une bonne santé future.

La naturopathie peut accompagner un suivi médical le cas échéant.

Quels sont les outils utilisés en naturopathie ?

Il existe beaucoup de techniques en naturopathie mais il y en a 3 majeurs :

 La première, c’est l’alimentation. On mange 3 fois par jour, tous les jours ! L’alimentation c’est notre carburant, c’est l’énergie qu’on donne à notre corps ! Il est important de trouver l’alimentation qui NOUS convient. Ce qui convient à quelqu’un ne convient pas forcément à quelqu’un d’autre, d’où l’importance de la personnalisation !

 Le deuxième outils, c’est l’exercice physique ! Pas forcément le sport à outrance, mais simplement mettre le corps en mouvement. Le mouvement c’est la vie, il permet d’activer le corps, les liquides, les cellules, …

 La troisième technique est la gestion du stress et la relaxation (au travers de la respiration, de postures, …)

Au-delà de ces 3 techniques, on peut avoir recours à des plantes, des huiles essentielles, l’hydrologie, …

 Comment se passe un premier rendez-vous ?

Le premier rendez-vous est assez long (de 1h à 1h30 selon le personne).

Elle se déroule selon 3 étapes :

 La première est administrative, classique

 La deuxième est basée sur l’observation physique (mains, morphologie, iris, …) qui permettra de collecter des informations sur votre terrain (vos points faibles, vos points forts)

 La troisième étape est une sorte de questions-réponses où on va creuser comment vous vivez au quotidien.

A la fin, vous recevrez un Programme d’Hygiène Vitale qui regroupe tous les conseils de base que le naturopathe estime important par rapport à ce qu’il a vu, à ce que vous avez dit et ce pourquoi vous êtes venus le voir. C’est la base de travail !

Comment est organisé le suivi après le bilan ?

Une seconde visite entre 1 et 3 mois après le premier bilan de vitalité peut être recommandée, le temps que la cure soit mise en place. C’est le cas par cas qui prévaut : certaines personnes pourront avancer seules et d’autres auront besoin de faire un point régulièrement.

La naturopathie est-elle remboursée ?

La naturopathie n’est malheureusement pas remboursée par la sécurité sociale. En revanche, de plus en plus de mutuelles prennent au moins une partie en charge.

La naturopathie est-elle reconnue dans certains pays ?

La naturopathie est officiellement reconnue au Portugal.

En Allemagne, le Heilpraktiker est un naturopathe pouvant même effectuer certains soins médicaux.

Elle est admise, tolérée voire intégrée de fait dans les pays nordiques, la Grande Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas, dans certains cantons suisses.

Elle est acceptée dans certaines régions italiennes et espagnoles.

Aux USA et au Canada, les écoles de naturopathie sont de véritables campus.

La France reste très en retard par rapport à ses voisins européens et nord-américains. Les naturopathes exercent encore dans un vide juridique total et ne peuvent pratiquement pas collaborer avec le monde médical. La Fédération Française des Ecoles de Naturopathie (Fenahman) et l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire) œuvrent depuis plusieurs décennies pour faire évoluer le statut de la naturopathie en France.

Un naturopathe peut-il prescrire des produits ?

Le naturopathe ne prescrit pas (c’est le rôle du médecin), il préconise, conseille. Il peut conseiller si nécessaire, des compléments alimentaires. C’est alors complémentaire de la cure d’hygiène de vie définie par écrit.